L'entretien de votre chien

Faute d’entretien et d’hygiène, votre chien peut être sujet aux mauvaises odeurs, aux parasites, à la gingivite, aux otites ...

Le toilettage est donc indispensable pour garder son chien en bonne santé et au meilleur de sa forme. Il est nécessaire d’insister sur le fait que tous les chiens peuvent et doivent être entretenus. Car, si la part la plus évidente de la toilette concerne la fourrure et épargne donc les races à poils ras, les soins liés aux yeux, aux oreilles, aux glandes anales, aux dents ou aux ongles, s’adressent à tous.

L’état physique du chien joue indéniablement sur son moral, et plus encore, sur notre façon à nous de percevoir notre animal.

Dans les cas extrêmes, le manque d’entretien peut directement nuire au comportement du chien.

Des ongles trop longs peuvent dissuader un chien, par ailleurs sportif, de tout déplacement superflu. Des poils devant les yeux poussent certains sujets méfiants à la crainte, voire à l’agressivité car le chien, voyant mal ce qui l’entoure, se sent menacé et vit en autodéfense.

Autre aspect psychologique méconnu mais intéressant, le toilettage possède de grandes vertus éducatives. En effet, les éthologues se sont aperçus qu’il jouait un rôle dans la vie sociale du chien. Lorsqu’ils vivent en groupe, les chiens respectent une forte hiérarchie.

Les individus occupant une haute position sociale imposent un contact physique aux subordonnés, sous forme de léchage, mordillage, nettoyage des yeux, des oreilles ... Ils décident le début et la fin de cette activité. Les inférieurs ne peuvent s’y soustraire.

Ainsi, ce « toilettage social » sert aux chefs à asseoir leur dominance. Cela revêt une grande importance dans le couple maître-chien, et dans les rapports ultérieurs avec le toiletteur.

Car si les propriétaires n’imposent aucun entretien physique à leur compagnon ou en sont empêchés par celui-ci (chien qui grogne au brossage, montre les dents ...), ils échouent dans leur rôle de chef, et la dominance ainsi acquise revient au chien.

C’est alors très difficile pour le professionnel de réaliser la toilette de tels caractériels. L’inverse est heureusement vrai. À savoir que tout chien habitué jeune au toilettage fera un compagnon beaucoup plus docile et obéissant. En supportant les manipulations, et une certaine forme de contrainte (immobilisation, bain, séchage ...), le chien montre qu’il accepte l’autorité d’une manière très concrète et qu’il fait confiance à celui qui le toilette. Les actes d’entretien prennent alors un double intérêt, faisant naître une certaine complicité.

Enfin, en dehors de ces aspects affectifs et psychologiques, la nécessité est bien réelle d’entretenir son chien si l’on veut le garder beau et en forme le plus longtemps possible. Un chien âgé qui a toujours été régulièrement toiletté est souvent en bien meilleure santé qu’un sujet plus jeune, victime d’une négligence chronique.

Les chiens ne pouvant se toiletter eux-mêmes, ne pas le faire constitue un manque de responsabilité mais aussi d’amour.