L'entretien de votre chat

Le chat est l'un des animaux qui entretient le plus son hygiène. Chaque jour, il prête un soin tout particulier à lécher sa robe et les parties de son corps qui lui sont accessibles, dont le museau et les oreilles. De ce fait, il y dépose des phéromones par le biais de sa salive. Cette pellicule odorante permet au chat d'être dans son élément.

La conséquence directe est l'ingestion de poils, en quantité différente selon la période de l'année et la race du félin, pouvant alors créer des problèmes à l'estomac et à l'intestin. Pour l'éviter, enlever le poil en trop à l'aide d'une brosse pour chat, dont la forme et la matière varient selon la longueur des poils du chat.

Les chats à poils courts nécéssitent peu de soins en comparaison de ceux à poils longs. Un brossage de sa robe, une fois par semaine, réalisé avec une brosse en crin dans le sens du poil suffira amplement.
Au contraire, les chats à poils longs demandent plus d'attention. Ils sont sujets à la formation de nœuds et s'ils ne sont pas dénoués régulièrement, le chat devra subir l'épreuve de la tondeuse. Il est donc utile de peigner la robe à rebrousse-poil, quotidiennement, avec une brosse en soie, en insistant principalement sur les oreilles, le menton et les aisselles où les nœuds se forment relativement facilement.

Une grande attention doit être accordée aux félins qui vivent à l'extérieur car leur poil devient souvent un refuge pour les parasites (puces, tiques et poux). Afin de les éliminer, le brossage s'avère alors nécessaire et bienfaiteur pour le chat.

L'opération de toilettage du poil doit s'intensifier à la période de la mue (en mars-avril). La quantité de poils "morts" est bien plus impressionnante que celle du reste de l'année.

La présence de poils conglomérés (bourres de poils) stimulent le léchage et augmentent donc le risque de formation de boules de poils. Les chats qui n'ont pas accès à l'extérieur sont les plus menacés, car l'ingestion spontanée d'herbe par le chat est un moyen de stimuler l'élimination des boules de poils. Les chats âgés, au transit digestif légèrement ralenti, sont plus facilement victimes de constipation.

L'une des solutions consiste à proposer à votre chat une noisette de beurre une à deux fois par jour pendant une semaine pour commencer. L'objectif est d'éviter que les poils ne stagnent dans l'estomac ou l'intestin et ne finissent par s'agglomérer. Car, exceptionnellement, ils peuvent empêcher l'évacuation du côlon et aboutir à un transit totalement interrompu : c'est l'occlusion intestinale. Dans ce cas, il faut recourir à une intervention chez le vétérinaire.

Le chat est un animal propre, au point que son pelage ne sent rien, mais il est tout de même quelque fois nécessaire de le baigner : s'il est habitué à l'eau dès son plus jeune âge, ce ne sera pas un traumatisme de le plonger dans un récipient rempli d'eau et de mousse.
L'eau doit être tiède afin de respecter la température corporelle du chat, et la savon utilisé doit être neutre et sans odeur.
Après avoir frotté la robe avec une serviette-éponge, ils faut sécher le poil à l'aide d'un sèche-cheveu non bruyant. Si le chat n'est pas habitué au bain, pour dégraisser son poil, vous pouvez utiliser un shampooing sec mais occasionnellement.